Retour

Le SaaS français en 2025 suivra-t-il la tendance du marché post Covid-19 ?

Les solutions SaaS (Software as a Service) ont su rebondir et s’adapter à la situation sanitaire de 2020. Dans cet article, nous vous présentons des pistes de réflexion sur le marché SaaS de 2021 et son évolution à l’horizon 2025.

Quelles sont les typologies de SaaS ?

Les éditeurs de SaaS sont classés en deux groupes distincts par leurs chiffre d’affaires et nombre d’employés.

  • Small et Medium businesses (SMB) : de 1 à 999 salariés et au chiffre d’affaires allant jusqu’à 850 M€.
  • Large businesses (Enterprise) : dès 1000 salariés et à partir de 1 milliard d’euros de CA.

Le marché SaaS en 2021

Selon le cabinet d’analystes Gartner, l’écosystème dans son ensemble va générer au moins 135 milliards d’euros de revenus sur l’année 2021. Cela représente deux fois le marché de 2014. Cette tendance haussière depuis ses débuts ne cesse de s’accentuer avec les années.

Aujourd’hui au premier trimestre 2021, les 15 premières plus grandes entreprises SaaS génèrent à elles seules plus de 75% des revenus du marché global, contre moins de 20% pour les SMB (Small and Medium Businesses).

Parts de marché par tailles d'entreprises SaaS et valorisation en 2021

À quelle croissance s’attendre ?

Entre 2021 et 2025, la croissance annuelle des revenus générés par les SaaS dans le monde est prévue d’atteindre et de se maintenir autour de 15%. Cela représente 75% d’augmentation sur 5 ans. Ce taux très élevé pour un marché, rend l’investissement dans les Softwares as a Service parmi ceux à plus forte valeur ajoutée autant pour les gouvernements que pour le privé.

Evolution de la valorisation du marché SaaS entre 2021 et 2025 (projections)

La résilience de la Tech Européenne en 2020

Les investissements dans les Tech françaises ont augmenté de 7% en 2020 par rapport à 2019, la France s’en sort très bien en tant que leader en termes de résilience malgré la crise du Covid-19. Les entreprises françaises et leurs projets tech inspirent confiance.

La Grande-Bretagne et l’Allemagne, les deux autres leaders européens voient leurs investissements chuter de 9% et 20% respectivement.

Les levées de fonds de la Tech Européenne en 2020

Avec 725 levées de fonds et 5,4 milliards d'euros accumulés, la Tech en France est deuxième au classement européen selon le baromètre capital-risques du cabinet Ernest & Young (après arbitrage), derrière la Grande-Bretagne avec plus de 12 milliards à son actif.

Levées de fonds Tech Européenne en 2020

Le marché SaaS en 2025

Suivant la tendance enclenchée depuis 2021, les revenus annuels estimés pour l’ensemble de l’écosystème seront d’environ 235 B€. Les parts de marché des Small and Middle sized Businesses (SMB) atteignent 30% contre moins de 20% en 2021.

Parts de marché par tailles d'entreprises SaaS et valorisation en 2025

Qu’est-ce que ce changement implique ?

La disparité SMB vs Entreprise s’érode progressivement entre 2021 et 2025. Au niveau stratégique, les géants aujourd’hui plus axés sur l’acquisition et le cloisonnement de compétences, pourraient s’orienter vers une intégration plus large de nouvelles solutions éditées par les SMB. Ce constat est de plus en plus fréquent, les géants ne peuvent plus systématiquement absorber les SMB disposant de technologies aux prix accessibles, intégrables et hautement personnalisables pour lesquelles le marché est en demande.

Réaliser une transition technologique vers un SaaS, auparavant coûteux et long, devient peu risqué, flexible et rapide à déployer avec une SMB. Parmi elles, celles générant déjà une croissance significative (+30%/an) entendent conserver leur totale autonomie.


Les FT120 et NEXT40 de la French Tech

Valorisées par le gouvernement français pour leur innovation, leur potentiel et résilience, voyons quelles startups peuvent accéder à ces dispositifs d’accompagnement administratif, mais aussi d'accès aux capitaux nationaux et internationaux.

  • NEXT40 : pour candidater, leur CA doit être supérieur à 5 millions d’euros au dernier exercice et afficher une croissance annuelle de plus de 30% sur 3 ans. Les startups ayant réalisé plus de 100 millions d’euros de levées de fonds sont automatiquement associées au NEXT40, ainsi que les licornes.
  • FT120 : intègre tout le NEXT40. Seront sélectionnées 2 startups pour chaque région, œuvrant sur un sujet innovant et répondant aux critères de croissance et levées de fonds plus haut et ne pas avoir été rachetées (siège en France qui plus est). La diversité est également un critère.

    La Tech en France se dessine un bel avenir.

La French Tech, Logo NEXT40 et FT120

Sélection Sempaï des lauréats FT120 & NEXT40 2021

NEXT40 édition 2021

  • AB Tasty, lancement en 2009, 245 employés, valorisation 145-218 millions d’euros.

Leur mission : aider les marketers à créer des expériences utilisateurs personnalisées et augmenter la conversion par des AB tests et de la personnalisation de contenus.

Vu dans la presse

  • Alan, lancement en 2016, 353 employés, valorisation 1.4 milliards d’euros.

Leur mission : révolutionner l’assurance santé en se concentrant sur l’expérience utilisateur et proposant d’excellents ratio qualité/prix pour leurs formules d’abonnements.

Vu dans la presse

  • Back Market, lancement en 2014, 438 employés, valorisation 900 millions d’euros.

Leur mission : proposer une marketplace en ligne entièrement dédiée aux produits électroniques remis à neufs.

Vu dans la presse

  • ContentSquare, lancement en 2012, 853 employés, valorisation 900 millions d’euros.

Leur mission : optimiser l’expérience utilisateurs sur les interfaces web et mobile.

Vu dans la presse

  • JobTeaser, lancement en 2008, 268 employés, valorisation 216-324 millions d’euros.

Leur mission : offrir une plateforme d’offres d’emplois pour étudiants et nouveaux diplômés en France.

Vu dans la presse

  • Klaxoon, lancement 2014, 259 employés, valorisation 182-273 millions d’euros.

Leur mission : améliorer l’interactivité et les communications au sein d’un groupe.

Vu dans la presse

  • Mirakl, lancement 2011, 424 employés, valorisation 1.4 milliars d’euros.

Leur mission : aider les détaillants à lancer leur marketplace et gérer leur activité de vente en ligne.

Vu dans la presse

  • OpenClassrooms, lancement 2013, 2300 employés, valorisation 218-327 millions d’euros.

Leur mission : offrir une éducation supérieure en ligne dans toute l’Europe.

Vu dans la presse

  • Payfit, lancement 2015, 498 employés, valorisation 360-540 millions d’euros.

Leur mission : simplifier les processus de gestion de la paie, le suivi des dépenses et des congés ou absences de vos employés.

Vu dans la presse

  • Qonto, lancement 2016, 354 employés, valorisation 416-624 millions d’euros.

Leur mission : permettre l’accès aux services bancaires aux petites entreprises.

Vu dans la presse

  • Sendinblue, lancement 2012, 368 employés, valorisation 546-819 millions d’euros.
    Leur mission : offrir aux entreprises en croissance un espace de gestion de leurs campagnes marketing et de clientèles dans un seul endroit.

Vu dans la presse

  • Shift Technology, lancement 2013, 285 employés, valorisation 212-318 millions d’euros.

Leur mission : permettre à l’industrie des assurances de mieux détecter les fraudes.

Vu dans la presse

  • Voodoo, lancement 2013, 330 employés, valorisation 1.3 milliards d’euros.

Leur mission : développer des jeux mobiles.

Vu dans la presse

FT120 édition 2021

  • Doctolib, lancement 2013, 1523 employés, valorisation 1 milliard d’euros.

Leur mission : permettre la prise de rendez-vous en ligne auprès d’un généraliste, spécialiste ou dentiste.

Vu dans la presse

  • iAdvize, lancement 2010, 221 employés, valorisation 128-192 millions d’euros.

Leur mission : connecter leurs utilisateurs à leurs prospects ou clients via une plateforme de marketing conversationnel permettant de leur offrir des conseils d’experts par chat en temps réel.

Vu dans la presse

  • Molotov, lancement 2016, 51-200 employés, valorisation 33-49 millions d’euros.

Leur mission : réinventer la manière dont nous regardons la télévision.

Vu dans la presse

  • Spendesk, lancement 2016, 243 employés, valorisation 175 millions d’euros.

Leur mission : aider les TPE et PME à prendre en main leurs dépenses en utilisant des cartes connectées et des outils de suivi des dépenses en temps réel.

Vu dans la presse

  • Swile, lancement 2018, 204 employés, valorisation 280-420 millions d’euros.

Leur mission : permettre aux utilisateurs de proposer à leur public de payer au restaurant avec une carte pré-payée.

Vu dans la presse

  • TalentSoft, lancement 2017, 647 employés, valorisation 182-273 millions d’euros.

Leur mission : offrir des solutions de gestion et découverte de talents pour votre entreprise.

Vu dans la presse

Leur mission : rassembler les plus belles garde-robes du monde et permettre à leurs utilisateurs d’acheter et vendre en toute confiance des objets auxquels ils tiennent.

Vu dans la presse

Leur mission :  faciliter la location de voitures dans les aéroports et les gares.

Vu dans la presse

Écrit par David Nget, le 23 avril 2021
Tags associés